Association de Défense des Copropriétaires de la Résidence Méteor Val de Loire Resort

4 septembre 2009

Résidence Méteor St-Goustan : la société MSGR liquidée – La Baule-Escoublac

Publié par adcrmvlr dans MSGR

Ouest-France

http://www.ouest-france.fr/2008/11/27/la-baule-escoublac/Residence-St-Goustan-la-societe-SMGR-liquidee–54958808.html

Résidence St-Goustan : la société MSGR liquidée – La Baule-Escoublac

jeudi 27 novembre 2008




La société SMGR qui gérait la résidence Saint-Goustan du Croisic a été liquidée par le tribunalde commerce de Paris, mardi soir.

L’ouverture de la liquidation judiciaire a été prononcée mardi par le tribunal de commerce de Paris : les gros ennuis se poursuivent pour ceux qui ont fait confiance à la société Meteor Saint-Goustan Resorts qui gérait la société Saint-Goustan au Croisic. Les victimes sont nombreuses (lire Ouest-France du samedi 15 novembre). Environ 70 bailleurs sur les 180 propriétaires ont acheté depuis moins de dix ans, dans ce lieu tout à fait admirable, face à l’océan.

Cet ancien hôpital fut le premier hôtel de la côte sauvage dans les années 1840. Le groupe parisien Meteor Resorts avait misé sa publicité sur un concept global alliant « une grande capacité d’hébergement en résidence de tourisme haut de gamme, des espaces professionnels de séminaires, congrès, des espaces restauration, bar et animation, un espace de balnéo-remise en forme ». Hélas ! Si les appartements ont bien été rénovés et vendus, les structures qui devaient aspirer un flux constant de touristes à longueur de saison (la balnéo, le complexe hôtelier et le restaurant, le centre des congrès), n’ont jamais vu le jour…

D’autres sociétésdu groupe visées

Les résidents propriétaires en sont pour leurs frais, surtout les bailleurs. Ces derniers ont compté sur la loi Périssol pour mettre à louer leur bien pendant 9 ans afin de bénéficier de défiscalisation (c’était un placement pour eux) le temps de rembourser leur crédit immobilier. Mais, depuis près de deux ans, la société Meteor Saint-Goustan Resorts (MSGR), qui avait une convention pour exploiter les appartements en payant un loyer à chaque bailleur, n’a plus payé. Pour les victimes, c’est par manque de touristes. Certains estiment leurs pertes à plus de 20 000 €.

Une propriétaire se sent plutôt rassurée maintenant que la liquidation est prononcée : des poursuites peuvent êtres tentées vers d’autres sociétés du groupe pour payer solidairement.

Un repreneur espéré

Des propriétaires et des bailleurs se sont regroupés autour d’un avocat et autour de deux associations pour défendre leurs intérêts. Il est probable que, dans les jours qui viennent, les victimes souhaitent remonter jusqu’aux sociétés qui forment un groupe familial aux mains de la famille Huet. Notamment à travers la société Clipper France Saint-Goustan : c’est elle qui a assuré la promotion du complexe croisicais. Les propriétaires pensent que, sans balnéo, hôtel, resta, ce projet n’était pas rentable, qu’il n’était pas le projet qui leur a été vendu et qu’ils ont alors payé beaucoup trop cher leur appartement. Certains espèrent aujourd’hui un repreneur.

Le service du gérant de MSGR, Christophe Huet, joint hier par téléphone, a répondu que ce dernier ne souhaitait faire aucun commentaire.

Michel ORIOT.

4 septembre 2009

La résidence Météor Saint-Goustan prend l’eau !

Publié par adcrmvlr dans MSGR

http://www.labaule.maville.com/actu/actudet_-La-residence-Saint-Goustan-prend-l-eau-_loc-747069_actu.Htm


Actualité La Baule

samedi 15 novembre 2008

La résidence Météor Saint-Goustan prend l’eau !

Nicole Fraysse-Gourmelon et son conjoint devant la résidence rénovée depuis dix ans.

http://memorix.sdv.fr/5/www.maville.com/lb/infoslocales/divers_articles/197750637/Position1/SDV_OFM/default/empty.gif/63316664386435623461363362323630?w=1280&h=800&dpt=0

Certains propriétaires attendent leurs loyers depuis près de deux ans. La société qui gère la résidence est en dépôt de bilan. Ca sent le roussi…

Les pieds dans l’eau. La pub annonçait la couleur, mais les propriétaires craignent maintenant d’avoir carrément la tête sous l’eau. Depuis qu’ils ont appris, fin octobre, le dépôt de bilan de Meteor Saint-Goustan Resorts (MSGR). MSGR, c’est la société qui exploite la résidence Saint-Goustan, ce magnifique bâtiment face à la mer, à la pointe du Croisic (lire par ailleurs). Le tribunal de commerce de Paris étudiera mardi son cas, et prononcera le redressement ou la liquidation.

On est loin de la propagande que Meteor Resorts affiche sur son site Internet : son concept allie « une grande capacité d’hébergement en résidence de tourisme haut de gamme, des espaces professionnels de séminaires, congrès, des espaces restauration bar et animation, un espace de balnéo-remise en forme ».

Des réparations jamais effectuées

Hormis les apparts, rien ! Et ça agace Nicole Fraysse-Gourmelon et son conjoint. Cette ingénieure à Paris est originaire du Croisic et a acheté un appartement comme résidence secondaire, voici deux ans. « On a acheté, pensant que cela prendrait de la plus-value, mais la société n’a pas les moyens de faire ces projets. Cela représente un trop-payé de notre appartement d’environ 40 %. » Elle déplore le manque de VMC qui a engendré des humidités un peu partout dans l’appartement.

Gérard Guesné, de La Ferté-Bernard (Sarthe) n’est pas plus satisfait : il a acheté en 2006 un appartement en prévision de la retraite et l’a mis à louer à la société gestionnaire, Meteor Saint-Goustan Resorts : « En octobre 2007, une partie du plafond est tombée, les parquets étaient gondolés. » Pire, il n’a pas pu venir dans son appartement, cette année : « Selon le directeur, il n’était plus en état d’être loué ! »

Là, le directeur financier de la Sarthe s’énerve : « Ce n’était plus possible. Meteor a encaissé l’argent de la vente des appartements et n’a pas fait les investissements. Je me suis retourné contre le vendeur, Clipper France Saint-Goustan, et contre Meteor Saint-Goustan Resorts (toutes ces sociétés sont reliées, avec des gérants issus de la même famille, les Huet, N.D.L.R.) qui ne m’a pas payé les loyers de 2007 et 2008 ». Le propriétaire bailleur de 53 ans est amer : « J’ai été floué de 30 % du prix de mon appartement. » Sa perte : « 25 000 € d’impayés », plus les travaux de rénovation.

Rembourser la TVA, en plus !

Du côté de Bordeaux, Jean-François Gleizes, vétérinaire, a investi dans deux appartements voici 9 ans. En s’engageant à louer en meublé neuf ans minimum pour couvrir cet achat et en déduisant la TVA : « Il me manque les loyers de 2007 et de 2008, soit 19 000  ». Le pire ? Si la société MSGR est liquidée, la résidence, sauf repreneur, ne sera plus une résidence de tourisme et ne bénéficiera plus de l’investissement défiscalisé. « Il faudra alors rembourser les déductions d’impôts sur la TVA, soit plus de 15 000€ » !

Sur les 180 propriétaires et bailleurs, ils sont plus de 70 à s’être regroupés autour de deux associations et d’un avocat pour réclamer justice. En attendant, sans loyers, ils remboursent tous les mois leur banque…

Le gérant, Christophe Huet, des sociétés Resort, MSGR, et la gérante de la société Clipper France Saint-Goustan, ont été contactés jeudi et vendredi, avant la mise sous presse, par téléphone au siège, boulevard des Capucines. Mais ils n’ont pu être joints.

Michel ORIOT.

magalibouchet |
AS Lycée Robert Garnier |
La Foulée du Pinot |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LES RANDOS DE POINT DE CHUT...
| Orne Sénégazelle
| thommas